Les langues de Tolkien en Terre du Milieu

Un anneau sur une table
13 février 2023

Aimez-vous apprendre des langues fictives ? Étudiez-vous le vocabulaire du Klingon, la prononciation du Dothraki ou la grammaire du Na’vi ?

Eh bien, sachez que toutes les langues fictives que nous connaissons aujourd’hui ont été inspirées par les travaux de J.R.R. Tolkien, un cerveau derrière le monde de la Terre du Milieu.

Ainsi, vous demandez-vous quelle langue Tolkien a-t-il inventé ? Ou peut-être y en a-t-il plus d’une ?

J.R.R. Tolkien est considéré comme un inventeur de langues de fiction d’un point de vue général. Ces constructions linguistiques sont censées être aussi réalistes que les langues actuelles du monde, elles ont donc généralement leur propre vocabulaire, grammaire et histoire.

Quand Tolkien a commencé à créer les langues elfiques (comme le quenya, le telerin et l’eldarin), il avait également besoin de créer un langage humain, ainsi que des langues naine et orque afin de réaliser le récit de la Terre du Milieu.

Si l’on tient compte de tous ces éléments, on peut dire que les autres auteurs possédaient un corpus assez solide lorsqu’ils ont créé leurs propres langues.

Alors, quoi qu’il en soit, voici les questions auxquelles nous essaierons de répondre :

  • Qu’est-ce que le Quenya?
  • Qu’est-ce que le Sindarin ?
  • Qu’est-ce que le Telerin ?
  • Qu’est-ce que l’Avarine ?
  • Qu’est-ce que le Nandorin ?
  • Qu’est-ce que L’Eldarin ?
  • Qu’est-ce que la langue noire du Mordor ?
  • Qu’est-ce que le Khuzdul ?
  • Qu’est-ce que le Westron ?
  • Quelle langue de Tolkien les lecteurs peuvent-ils réellement apprendre à parler ?

Dans la mesure du possible, nous essaierons également de répondre à la question suivante : sur quelles langues se basent-elles dans Le Seigneur des anneaux ? Et nous voulons dire, les langues du monde réel ayant servi de bases.

Ce que nous avons énuméré ci-dessus ne sont pas toutes les langues de la Terre du Milieu. Ce sont pourtant les plus connus. Tolkien a probablement créé plus de 15 langues fictives.

Dans cet article, nous examinerons brièvement chacun des sujets ci-dessus. Si vous souhaitez une lecture d’analyse approfondie de certaines de ces langues fictives, lisez un article sur le quenya et la Langue noire du Mordor.

Une pipe sur l'herbe avec une montagne en arrière-plan.

Tout d’abord, expliquons quelque chose…

Tolkien a créé un monde très riche qui peut sembler plus diversifié et étrange que le monde dans lequel nous vivons réellement ! Non seulement il a mis des elfes, des orques et d’autres créatures magiques dans ses histoires, mais il leur a également donné une histoire riche qui ne tiendrait pas dans un livre de taille normale.

Ainsi, lorsqu’on parle des langues de la Terre du Milieu, on peut mentionner quelques termes inconnus qui sont importants pour l’histoire de ce monde. L’un d’eux est la Grande Marche.

La Grande Marche était le voyage des Elfes appelés Eldar qu’ils ont entrepris de Cuiviénen (le lieu de leur réveil qui s’est produit bien avant le Premier Âge) à Valinor. On pense qu’ils ont parcouru une distance de 2000 milles pendant près de 50 ans.

Gardons également à l’esprit que l’histoire de la Terre du Milieu se compose de trois longs âges : le Premier Âge, le Deuxième Âge et le Troisième Âge.

  • Le troisième âge est le moment qui coïncide avec Bilbo Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux. Il prend fin avec la destruction de l’Anneau Unique.
  • Le deuxième âge est mentionné au début du film La communauté de l’anneau (la guerre de la dernière alliance).
  • Le premier âge a été largement décrit dans Le Silmarillion (la guerre avec Morgoth – le Seigneur des Ténèbres qui avait régné bien avant Sauron).
Voir également :  Quels pays parlent l'espagnol comme langue officielle ?

Aussi, d’où viennent toutes les langues ? Selon le Lhammas, un article sociolinguistique fictif écrit par Tolkien, ils provenaient tous de la seule langue parlée par des êtres divins appelés Valar.

Plus tard, Tolkien a révisé l’histoire interne et a affirmé que les Elfes étaient capables de construire leurs propres langues. Il n’a cependant jamais mis à jour le Lhammas.

Un vieux livre avec un chateau en arrière-plan

Quenya — Le discours des Hauts Elfes

La langue quenya est l’équivalent du latin pour la Terre du Milieu. Elle était utilisée dans les temps anciens, mais a été remplacée par de nouvelles langues. Plus tard, le quenya n’a été utilisé que par les érudits et à des fins cérémonielles. Voici comment cela s’est passé…

Certains ont marché vers Valinor (l’équivalent du Ciel sur la Terre du Milieu) et d’autres sont retournés sur la Terre du Milieu. Ceux qui ont marché vers Valinor ont développé la langue quenya, tandis que les Noldor, qui retournèrent en Terre du Milieu, adoptèrent le Sindarin des Elfes Gris.

Les clans du pays du Seigneur des Anneaux utilisaient le Sindarin comme langue principale, tandis que le quenya n’était utilisé qu’à des fins cérémonielles, rituelles et poétiques.

Le Quenya était communément associé aux Hauts Elfes et aux premiers-nés. C’était en partie à cause de l’association étroite de la langue avec Valinor. Son utilisation décroissante symbolisait également la disparition de la culture elfique en Terre du Milieu.

Le quenya était également parlé par les Valar, qui ont servi Eru Ilúvatar, l’équivalent de Tolkien du Dieu chrétien.

Cette langue des Hauts Elfes figurait en bonne place dans Le Seigneur des Anneaux sous forme de poèmes et de dialogues.

Ci-dessous, vous pouvez voir un tableau présentant un peu de vocabulaire de cet ancien parler :

Paste table from google doc

Sindarin — La langue des Elfes Gris

Dans le monde du Seigneur des Anneaux, c’est une langue le plus souvent associée aux Elfes. Elle est généralement appelée tout simplement Langue des elfes ou Langue elfique.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les Noldor qui sont retournés en Terre du Milieu ont adopté le Sindarin comme langue principale, alors que le Quenya est resté une langue écrite et cérémonielle.

Le Sindarin était également parlé par les humains. Au Second Age, il était utilisé par les Hommes de Númenor, qui le parlaient couramment.

Plus tard, au Troisième Âge, le Sindarin fut parlé par les descendants des Númenoriens — les Dúnedain du Gondor et de l’Arnor.

Il convient de noter que le Sindarin était l’une des langues parlées dans les films du Seigneur des Anneaux. On peut aussi le lire dans les livres.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le qenya ou Sindarin, vous pouvez consulter les cours d’introduction écrits par thorsten renk.

Un bâton de sorcier, une cape et un chapeau placés sur un mur.

Telerin – l’une des plus anciennes langues de la Terre du Milieu

C’est une langue apparentée au quenya et au sindarin. Aussi appelée Lindalambe ou Lindárin, elle a été utilisée par Falmari – Teleri (le troisième des clans elfes qui ont entrepris la Grande Marche) qui ont pris part au Voyage et ont finalement atteint Valinor.

Le telerin était considéré comme un dialecte du quenya. Il existe cependant quelques différences notables entre le telerin et le quenya.

Par exemple, les terminaisons possessives en telerin sont suffixées à un mot de quelque chose de possédé, non possédant, par opposition au quenya. De plus, la phonologie du telerin était très différente de celle du quenya.

De plus, il fut un temps dans l’histoire de la Terre du Milieu où les locuteurs du telerin étaient plus nombreux que les locuteurs du quenya.

Voir également :  Quelle est la langue la moins parlée au monde ?

Avarin – un groupe d’anciennes langues elfiques

Le groupe Avarin était composé d’au moins six langues différentes. Même s’ils descendaient tous du quendian primitif, qui est une grande proto-langue elfique, elles n’ont pas grand-chose en commun. On sait aussi que l’Avarin est divisé en trois grands groupes : Avarin de l’ouest, Avarin du nord et Avarin de l’est.

En ce qui concerne le nom de la langue elle-même, nous savons qu’Avarin est un mot Quenya qui signifie la langue des refusants ou la langue de ceux qui n’ont pas voyagé à Avar.

Nandorin – la langue des Elfes qui ont rompu la Grande Marche

Nandorin était une branche de la langue telerin commune. Il a été parlé par les Elfes qui se sont séparés de la Grande Marche à l’est des Monts Brumeux.

Le Nandorin s’est maintenu en Terre du Milieu jusqu’au Troisième Âge, mais n’a pas été beaucoup utilisé.

Eldarin – la langue des Eldar

Nous ne voudrions pas plonger trop profondément dans la mythologie de la Terre du Milieu, nous allons donc essayer de la garder aussi simple que possible.

D’abord, Eldar était le nom appliqué à tous les Elfes dans les temps anciens, mais il a ensuite été associé aux Elfes de l’Ouest, c’est-à-dire à ceux qui ont commencé la Grande Marche.

Au fil du temps, ils ont développé leur propre langue, qui s’appelait l’Eldarin.

La langue noire ou le noir parler du Mordor

Dépassons maintenant le monde des langues elfiques de la Terre du Milieu. Nous allons à présent nous concentrer sur d’autres langues de travail dans Le Seigneur des Anneaux et plus encore.

La langue noire du Mordor était la langue utilisée par les vils serviteurs de Sauron.

Cette langue a été créée par cet être maléfique dans les années sombres. C’était une longue période du Second Age lorsque diverses races de la Terre du Milieu étaient gouvernées par le Seigneur des Ténèbres.

Il y a aussi une théorie selon laquelle Morgoth a créé le Parler Noir et Sauron l’a modifié plus tard.

La langue noire était également censée être le seul moyen de communication pour tous les serviteurs du Mordor.

Après le deuxième âge, le parler noir a subi de nombreux changements. En fait, seuls les Nazgûl utilisaient sa forme « pure ». Les Orques, d’autre part, ont créé leur propre variante de cette langue.

Voici la célèbre inscription d’anneau unique écrite dans la « pure » langue noire :

Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,

ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul.

Quand se traduit par :

Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver,

Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier.

Dans le monde réel, on dit que cette langue était basée principalement sur l’ancienne langue hourrite (nord de la Mésopotamie).

Un puits de mine souterrain.

Khuzdul ou Nain

C’était la langue secrète des Nains de la Terre du Milieu. Elle n’a aucun rapport avec les langues elfiques dans Le Seigneur des Anneaux, et donc sonne très différemment.

L’une des inspirations du monde réel pour le Khuzdul était l’hébreu. Tolkien a également noté certaines caractéristiques similaires des nains et des juifs, l’une d’entre elles étant le fait qu’ils étaient à la fois natifs et étrangers dans leur patrie.

Dans le royaume de la Terre du Milieu, le Khuzdul était gardé secret. Pourquoi ? Eh bien, les nains étaient de nature très secrète. Une des théories dit qu’ils voulaient que cette langue soit exclusive à leur race

Ils pensaient qu’aucune autre créature n’avait le droit de le comprendre. Pour cette raison, le Khuzdul était aussi une langue très complexe, très difficile à apprendre.

Ce qui est également important, c’est que les nains croyaient que leurs vrais noms à Khuzdul étaient un secret intime. Ils ne les ont jamais révélés à des étrangers.

Voir également :  Combien de personnes parlent plus d'une langue ?

Un espace de travail d'écrivain, avec un bureau, une machine à écrire et une chaise.

Westron ou la langue universelle de l’Occident

Enfin, nous allons jeter un œil à la langue Westron. À l’origine, c’était une langue utilisée par les Dúnedain – les humains de l’Ouest. Cependant, à la fin du Troisième Âge, elle est devenue plus une langue universelle pour les Occidentaux. Le Westron était parlé, par exemple, par les Hobbits.

Le Westron était une langue parlée et comprise par la plupart des personnages dans Le Seigneur des Anneaux.

On croit souvent à tort que le Westron était simplement de l’anglais. Pour illustrer cette idée, examinons les noms réels de certains protagonistes du Seigneur des Anneaux. Les hobbits Frodon, Sam, Pippin et Merry n’ont jamais existé. Leurs vrais noms en Westron étaient Maura, Ban, Razar et Kali.

Quelle langue de Tolkien les lecteurs peuvent-ils réellement apprendre à parler ?

C’est une bonne question, car il n’y a pas beaucoup de matériel ou de sites en ligne qui peuvent aider à apprendre les langues de la Terre du Milieu.

Il est préférable d’utiliser des livres écrits par Tolkien ou de se tourner vers The Elvish Linguistic Fellowship (en abrégé E.L.F).

E.L.F est une organisation internationale dédiée à l’étude des langues de la Terre du Milieu. Ils publient deux revues imprimées (Vinyar Tengwar et Parme Eldalamberon) et un journal en ligne appelé Tengwestie. Les trois matériaux sont une source d’informations substantielle lorsqu’il s’agit d’apprendre les langues de la Terre du Milieu.

Les langues de la Terre du Milieu : conclusion

Le monde fictif créé par Tolkien est si riche qu’il est impossible d’écrire un article sur n’importe quel aspect de la Terre du Milieu et de traiter ce sujet en profondeur.

Nous avons cependant fait de notre mieux pour présenter les langues les plus populaires et les plus intéressantes du monde de la Terre du Milieu. Nous espérons que c’est une bonne représentation de la richesse de toutes ces constructions linguistiques fictives.

L’univers de Tolkien en Terre du Milieu est riche en langues et dialectes exotiques, dont certains peuvent sembler être un défi à comprendre. Pourtant, avec l’aide des technologies modernes, tels que le traducteur vocal, nous pourrions écouter et apprécier le lyrisme de ces langues de façon auditive.

En Bref :

Dans le monde de la Terre du Milieu, il y avait de nombreuses langues parlées par diverses races telles que les Elfes, les Nains et les Hommes. Le Quenya, la langue des Hauts Elfes, est la langue elfique la plus répandue et était utilisée à des fins cérémonielles et poétiques. Le Sindarin était la langue des elfes gris, tandis que le Telerin était la langue des clans elfes qui ont entrepris la Grande Marche et atteint Valinor. L’Avarin était un groupe d’anciennes langues elfiques, le Nandorin était parlé par les elfes qui se sont séparés de la Grande Marche, et l’Eldarin était la langue des Eldar. De plus, il y avait la langue noire du Mordor, créée par le Seigneur des Ténèbres Sauron, le Khuzdul, la langue secrète des Nains, et le Westron, la langue universelle de l’Occident. Toutes ces langues ont été créées par J.R.R. Tolkien, dont les œuvres ont été une source d’inspiration pour de nombreuses autres langues fictives

Q & R :

Quelles sont les principales différences entre le Quenya et le Telerin ?

Les terminaisons possessives en Telerin sont suffixées à un mot de quelque chose de possédé, et non de possédant, contrairement au Quenya. De plus, la phonologie du Telerin était très différente de celle du Quenya.

Comment la langue noire du Mordor a-t-elle changé au fil du temps ?

La langue noire du Mordor a perdu sa forme pure avec l’émergence de divers dialectes, notamment l’orque.

Quel était le but des Nains de garder le Khuzdul comme langue secrète ?

Les nains étaient de nature très secrète. Ils voulaient que le Khuzdul soit une langue exclusive à leur race, pensant qu’aucune autre créature n’avait le droit de la comprendre.

Voir également :

Robert Faber

Robert est un grand voyageur et un adepte des nouvelles technologies. Il sait bien cuisiner, mais n'a jamais assez de temps pour le faire et se plaint souvent lors des repas. C'est également un sportif assidu.

Entrées similaires

L’Afrique : Un Continent de Merveilles

L’Afrique : Un Continent de Merveilles

L'Afrique est un continent empli de merveilles qui appelle les voyageurs et les curieux à la découverte. Et alors, vous pourriez vous demander : quels sont les faits intéressants sur l'Afrique et pour quoi l'Afrique est-elle connue ? Des vastes savanes aux villes...

Comment dire Je t’aime en plusieurs langues

Comment dire Je t’aime en plusieurs langues

Vous vous demandez comment dire "Je t'aime" dans d'autres langues que la vôtre ? Comment dit-on Je t'aime en espagnol ? Ou comment exprimer cet amour en anglais ? Ou peut-être vivez-vous un scénario à la "Love Actually" et vous vous demandez comment dire "Je t'aime"...

Quelle est la langue la moins parlée au monde ?

Quelle est la langue la moins parlée au monde ?

Dans un monde où la communication est essentielle, les langues jouent un rôle crucial pour relier les personnes de cultures et d'origines différentes. Alors que beaucoup d'entre nous utilisent des langues largement parlées comme l'anglais, le mandarin, le français ou...

Pourquoi l’anglais est-il la langue internationale ?

Pourquoi l’anglais est-il la langue internationale ?

Dans notre monde interconnecté et en constante évolution, l'idée d'une « langue commune » est plus pertinente que jamais. La plupart d'entre nous reconnaîtront que l'anglais est la langue internationale du commerce, des médias et de la diplomatie. Mais comment cette...