Skip to main content
illustration cerveau d'un bilingue vs un non bilingue

Combien de personnes parlent plus d’une langue ?

Combien de personnes parlent plus d’une langue ? C’est une question curieuse posée par de nombreuses personnes, sans pour autant avoir une réponse claire. Comme il n’existe pas de recensement mondial, on ne peut que deviner. Quel est le terme pour désigner l’utilisation de plus d’une langue, me direz-vous ? La plupart des gens désignent le bilinguisme par la capacité de parler 2 langues, ou le multilinguisme par la capacité de parler 3 langues ou plus.

Bien que certains experts en démographie affirment que plus de la moitié de la population mondiale est bilingue, d’autres débattent de ce qui caractérise le bilinguisme dans cette évaluation. Que signifie exactement être bilingue, alors ?

En termes courants, on suppose souvent qu’être bilingue est la capacité de communiquer de manière compréhensible dans deux langues. Cependant, les définitions officielles du dictionnaire définissent le terme “bilingue” comme la capacité de parler couramment deux langues. Si les deux peuvent signifier parler plus d’une langue, il existe une différence marquée entre les deux définitions. S’il est vrai que près de la moitié de la population mondiale connaît, à un certain niveau, au moins une langue autre que sa langue maternelle, le nombre réel de locuteurs bilingues dans le monde reste indéterminé. Pourtant, les avantages du bilinguisme sont évidents pour la plupart des nations qui ont pris des mesures actives pour s’assurer que leurs citoyens sont éduqués et bien préparés pour les marchés du travail à l’échelle internationale.

 

Des chiffres à décortiquer

que veut dire bilingue

Quelle est donc la proportion de la population mondiale qui est bilingue ? Bien que de nombreux pays exigent désormais l’apprentissage d’une deuxième langue dès l’enseignement préscolaire, la plupart d’entre eux ne se qualifient pas de pays bilingues mais plutôt multilingues. Avec une migration mondiale qui n’a jamais été aussi forte en raison du progrès technologique, de la croissance économique, des taux d’éducation plus élevés et de meilleures opportunités, de nombreux pays connaissent des niveaux d’immigration importants et par conséquent abritent plusieurs langues à l’intérieur de leurs frontières, même si un grand nombre de leurs citoyens ne parlent pas plus d’une langue.

Parlez plus de langues dès maintenant

Selon le Forum Économique Mondial, à partir d’une étude indépendante réalisée en 2017, il n’y a que 34 pays qui comptent plus d’une langue officielle, tandis que 2 pays, les États-Unis et le Mexique, ne déclarent aucune langue officielle. À l’extrémité du spectre multilingue, la Bolivie affirme avoir le plus grand nombre de langues officielles parmi toutes les nations du monde, soit 38, la plupart étant des langues indigènes, dont certaines sont aujourd’hui éteintes mais toujours reconnues.

Voir également :  L'espéranto : est-il toujours vivant ?

Pensez-vous que c’est beaucoup ? Il existe de nombreux pays qui en ont encore plus en comparaison avec la Bolivie, mais qui ne sont reconnus qu’officieusement. La nation tribale de Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans le sud-ouest du Pacifique, affirme avoir 840 langues vivantes distinctes. Le grand archipel d’Indonésie, en Asie du Sud-Est, peut se vanter de compter 707 langues vivantes sur ses côtes. Bien que le Nigeria revendique 517 langues, sa seule langue officielle est l’anglais, héritée de la colonisation britannique qui prit fin en 1960.

Qu’en est-il de l’anglais? Les anglophones de naissance partent du principe, certes naïf, que le terme bilingue fait référence à l’anglais + toute autre langue. Mais compte tenu de son extrême importance internationale de nos jours dans les affaires, le commerce et les migrations de masse, entre autres, l’anglais est désormais une deuxième langue pour la plupart des gens, que ce soit par choix ou par nécessité. Aujourd’hui, on estime à environ 1,35 milliard le nombre de locuteurs de l’anglais dans le monde, qu’il s’agisse de locuteurs natifs ou de locuteurs de l’anglais comme deuxième langue, ce qui les classe parmi ceux qui parlent plus d’une langue. Cette statistique énorme n’est suivie que par le chinois mandarin, qui compte environ 1,1 milliard de locuteurs dans le monde. Toutefois, le mandarin demeure surtout une langue régionale et son utilisation est limitée par rapport à l’anglais en dehors de la Chine et du monde des affaires chinois.

En 2019, selon Wikipedia, il y avait 55 nations où l’anglais était déclaré langue officielle, dont certaines sont bilingues. Curieusement, ce chiffre exclut les États-Unis et la Grande-Bretagne qui ne font aucune proclamation alors qu’ils sont des pays presque entièrement anglophones. Ce chiffre ne tient toutefois pas compte des pays où l’anglais est facilement appris dans la société. Depuis que la plupart des nations ont pris conscience que le multiculturalisme est inévitable à l’intérieur de leurs frontières et que l’anglais est un outil de médiation pour les affaires, de nombreux gouvernements ont adopté des politiques éducatives exigeant l’apprentissage de l’anglais comme un investissement dans la croissance socio-économique future. Dans un projet d’étude de l’Université de Winnipeg, on estime qu’il existe au moins 142 pays dans le monde où la pratique de l’anglais est obligatoire dans l’enseignement public de premier niveau, ce qui fait qu’une bonne partie des citoyens de ces pays est multilingue.

Voir également :  Les conversations multilingue facilitées

Être bilingue, est-ce une compétence ?

avantages d'être bilingue

Pour ceux qui ont la chance de naître dans une famille bilingue, ou bien dans les pays bilingues dans le monde, apprendre plusieurs langues à la fois est naturel. Mais pour la plupart des gens, il s’agit d’une compétence qui s’apprend en classe. En fait, dans de nombreux pays, l’anglais est devenu tellement courant dans la société en tant qu’élément de base de l’éducation que le bilinguisme n’est même pas suffisant pour décrocher un emploi décent ( ceci ne veut pas dire que le bilinguisme ne présente aucun avantage). Dans les pays où l’anglais est une deuxième langue, de nombreuses entreprises internationales ont fixé des exigences linguistiques multiples pour leurs candidats. Il s’agit généralement de la langue locale, de l’anglais et d’une langue plus ou moins spécialisée pour les besoins spécifiques de l’entreprise. Dans la plupart des pays avancés, les personnes qui parlent plus d’une langue ont tendance à obtenir de meilleurs emplois et à progresser dans leur carrière. C’est l’avantage d’être bilingue !

Combien de langues parle un Américain moyen ?

parler plusieurs langues parler plusieurs langues

Combien d’Américains sont bilingues? Moins que vous ne l’imaginez, car les plus grandes nations anglophones, à savoir les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et l’Australie, n’imposent pas l’apprentissage obligatoire d’une deuxième langue dans leurs systèmes scolaires publics. Cela peut sembler évident pour certains, puisque l’anglais est déjà la langue internationale non officielle du monde, mais ces nations pourraient bien se retrouver désavantagées sur le plan de la concurrence à l’avenir si elles ne mettent pas en place l’apprentissage des langues dans leurs programmes d’enseignement. Comme nous sommes sur le point de le démontrer, parler plusieurs langues peut être un véritable avantage en soi, quelles que soient lesdites langues.

Avantages du bilinguisme

le cerveau bilingue

Hormis le fait qu’il s’agit d’un apport considérable à votre CV, des études récentes montrent que le fait de parler plus d’une langue présente de nombreux avantages. Sur le lieu de travail, les personnes qui parlent plusieurs langues sont souvent plus performantes que leurs collègues monolingues en raison de leur capacité à être multitâches et de leur souci du détail. En outre, un employé bilingue peut être sollicité pour entretenir des contacts avec les employés, effectuer des transactions commerciales ou des voyages d’affaires lorsque cela s’avère opportun pour des besoins linguistiques spécifiques. Les avantages d’être bilingue sur le lieu de travail l’emportent de loin sur toute autre alternative. Quant aux effets négatifs du bilinguisme, ils ne pèsent certainement pas plus que les avantages.

Voir également :  Employer un étranger

Psychologie du bilinguisme

Il s’avère que le bilinguisme présente également de nombreux avantages sur les plans psychologique et social. Il a été prouvé que le cerveau bilingue est plus attentif à son environnement, plus concentré et moins distrait que son pendant monolingue. Les personnes qui parlent plus d’une langue sont également habituées à recevoir des signaux émotionnels de différentes personnes dans des environnements multiculturels, ce qui les rend plus empathiques et socialement conscientes. Pour les enfants, il est prouvé que l’apprentissage simultané de plusieurs langues est bénéfique pour le développement du cerveau et développe, entre autres, des compétences multitâches pour la vie. À un âge plus avancé, le fait de pouvoir parler 2 langues contribue à prévenir la démence, la maladie d’Alzheimer, les pertes de mémoire et le déclin mental liés à l’âge. On peut difficilement nier que les avantages du bilinguisme sont considérables.

Si parler plus d’une langue est si formidable, pourquoi tout le monde ne le fait-il pas? Certains pays, en particulier les pays anglophones, ont du mal à convaincre la société de la nécessité de mettre en place des programmes d’apprentissage des langues s’ils ne sont pas utilisés dans la vie quotidienne ou sur le marché du travail. Cela pourrait toutefois changer un jour aux États-Unis, à mesure que l’espagnol s’intègre davantage dans la culture, les médias, le milieu des affaires et la politique américaine. Mais en attendant, quand le reste du monde embrasse les avantages de parler plus d’une langue, les Américains devront peut-être avoir recours à un traducteur VASCO !

La société Vasco Electronics est spécialisée dans les traducteurs vocaux de poche capables de traduire jusqu’à 70 langues différentes avec une prononciation de locuteur natif. Le principe de nos traducteurs instantanés repose sur une technologie de pointe. Elle fait correspondre parfaitement les phrases et les termes d’une langue à une autre et prononce les mots dans la langue cible comme un locuteur local. Les traducteurs Vasco se connectent automatiquement aux réseaux GSM dans près de 200 pays, sans frais supplémentaires, inscription ou abonnement. Le résultat est une excellente compréhension et une prononciation impeccable qui tient dans votre poche – vous pouvez être un polyglotte sans apprendre les langues et profitez des avantages de la connaissance de plusieurs langues. Faites-vous de nouveaux amis et trouvez des opportunités commerciales où que vous alliez !

Voir également :

Robert Faber

Robert est avide de voyages et de nouvelles technologies. Il sait bien cuisiner, mais n'a jamais assez de temps pour le faire et il finit par se plaindre à chaque repas. Il est également assidu au sport.